Aside

La limitation de vitesse bientôt abaissée à 80 km/h.

Accueil > Articles > La limitation de vitesse bientôt abaissée à 80 km/h.

80 km/h : c'est probablement la vitesse que nous devrons respecter sur les routes nationales et départementales prochainement. Cette baisse ne devrait s'appliquer qu'aux routes à double sens sans système de sécurité entre les voies (barrières, muret...). Une baisse de 10 km/h qui devrait être annoncée pour 2018 par le gouvernement suite à une expérimentation menée depuis 2 ans. On vous dit tout sur cette petite révolution de nos habitudes de conduite.

Europe : une grande disparité.

Vous l'avez sûrement constaté en voyageant chez nos voisins immédiats, les limites de vitesse ne sont pas harmonisées dans l'Union Européenne. Cette dernière n'a en effet pas réussi pour le moment à imposer des limites uniformes au sein des états membres. Ainsi pour ne citer que nos voisins immédiats, la vitesse maximale hors agglomération et hors autoroute est fixée à 100 km/h en Allemagne, 97 km/h (60 mph) au Royaume Uni, à 90 km/h en Espagne, à 80 km/h en Italie comme en Irlande ou en Suisse et à un très sage 70 km/h en Flandre Belge (la Wallonie et Bruxelles sont restées à 90 km/h).

limitation à 80 km/h au lieu de 90.

80 km/h au lieu de 90 : en expérimentation depuis 2015.

Le 11 mai 2015, Bernard Cazeneuve, alors ministre de l'intérieur, annonçait devant le Conseil national de la sécurité routière le passage à titre expérimental à 80 km/h sur trois tronçons de la RN151, RN 57 et RN 7. Il s'agissait pour le ministère de l'intérieur de mesurer les effets d’une telle mesure en matière de sécurité routière. Cette expérimentation qui concernait au total 81 km de routes nationales s'est achevée en juillet dernier.

Des conclusions disparates.

Cinq mois après la fin de cette expérimentation, ses résultats précis se font toujours attendre. Il semble qu'il n'y ait, en fait, pas grand chose à en tirer, en raison, par exemple, de travaux sur l'un des tronçons durant l'expérimentation. Contacté à ce sujet par la presse, le ministère de l'intérieur a en effet dévoilé que les résultats de l'expérimentation étaient jugés disparates et qu'il n'était pas possible d'en tirer des conclusions.

Malgré cela, le gouvernement semble vouloir maintenir le cap de la baisse de 10 km/h sur nos nationales et nos départementales sur recommandations des associations de prévention routière qui lient mathématiquement vitesse et accident. Ces dernières s'appuient sur la formule de Nilsson et Elkik selon laquelle 1% de vitesse en moins c’est 4% de diminution du nombre de morts sur la route. Un lien que réfutent fermement les associations de défense des conducteurs qui voient dans le projet gouvernemental la volonté d'augmenter plus encore ses rentrées fiscales issues des amendes pour excès de vitesse. L’association 40 Millions d’automobilistes rappelle par exemple que le Royaume Uni déplore moitié moins d’accidents que la France malgré une vitesse limitée à 97 km/h sur route.

Vers une généralisation à 80 km/h ?

Début décembre le magazine le Point affirmait que le gouvernement avait décidé de ramener, dès 2018, à 80 km/h la vitesse limite sur tout le réseau français de routes nationales et départementales ne disposant pas de sécurité entre les voies. Il n'en fallait pas moins pour mettre le feu aux poudres entre partisans et opposants de cette mesure.

Les tenants de cette diminution de 10 km/h ajoutent à l'argument de la sécurité routière celui de l'écologie. En effet, la baisse de vitesse diminuant la consommation de carburant et donc les émissions de CO² aiderait la France de tenir ses engagements pris durant le COP21. Les opposants continuent eux à dénoncer à coup de pétitions le racket orchestré des automobilistes qu’entraînerait cette mesure. La vitesse demeure un facteur déterminant d'accident. Les opposants argumentent qu’il est certain que les chauffards réalisant de grand excès de vitesse ne respecteront pas plus le 80 qu'ils ne le font pour le 90. Ils notent également un paradoxe à diminuer les vitesses maximales à l'heure où la technologie rend les automobiles de plus en plus sûres.

Pour ou contre, la possible diminution de la vitesse maximale sur routes et départementales fait couler beaucoup d'encre. Un débat passionné aux positions difficilement conciliables et probablement plus complexe qu'il n'y parait.

Mise à jour du 09/01/2018 : Le gouvernement à confirmé cette information ce jour. La vitesse sera donc limitée à 80 km/h sur les routes à double sens sans sécurité entre les voies à partir du 1er juillet 2018.

0/10 (0 vote(s))

Il y a 0 commentaire(s).

   Noter l'article   

Note : 


   Publier un commentaire   






Code de sécurité :  Code de sécurité