Aside

Contrôle médical et test psychotechnique du permis de conduire.

Accueil > Articles > Contrôle médical et test psychotechnique du permis de conduire.

test psychotechnique du permis de conduire.

Généralement assez méconnus des automobilistes, les contrôles médicaux et les tests psychotechniques font pourtant partie des épreuves que certains conducteurs doivent obligatoirement passer pour avoir ou récupérer leur permis de conduire. Mais quels sont les automobilistes concernés ? En quoi consistent ces tests ? Et dans quel cadre doivent-ils être passés ? Voici les réponses à toutes ces questions.

Les automobilistes concernés

Si le contrôle médical et le test psychotechnique font partie des épreuves obligatoires pour certaines professions, comme les conducteurs d’ambulance de la Fonction Publique Hospitalière, par exemple, ils sont la plupart du temps imposés par la Justice. Trois cas peuvent se présenter :

Lors d’une invalidation du permis de conduire

Lorsqu’un automobiliste perd la totalité des points de son permis de conduire, suite à une ou plusieurs infractions au Code de la Route, il doit remettre ce permis en Préfecture et ne peut pas le récupérer avant une période minimale de 6 mois. Si pour obtenir à nouveau son permis, il doit forcément repasser l’épreuve théorique de conduite, il doit cependant d’abord passer un examen médical et psychotechnique et être reconnu apte à conduire.

Lors d’une annulation du permis de conduire

Lorsqu’un automobiliste se voit annulé son permis de conduire suite à une décision judiciaire, le même cas de figure se présente que pour une invalidation de permis. Si l’annulation est généralement beaucoup plus longue (jusqu’à 10 ans, puisque les infractions commises sont plus graves), il devra également d’abord être reconnu apte à la conduite en passant un contrôle médical et un test psychotechnique avant de pouvoir se réinscrire aux épreuves théoriques et pratiques de la conduite.

À la demande du préfet

Ce cas est beaucoup plus rare, mais il arrive que le préfet impose lui-même à certains automobilistes de passer ces tests pour vérifier s’ils sont aptes à la conduite. Ceci intervient notamment lorsque les forces de l’ordre, lors d’un contrôle, ont pu juger de la conduite dangereuse d’un automobiliste.

Le déroulement de ces tests

Si l’examen médical ne possède aucune particularité (il s’agit juste d’une visite médicale comme il est récurrent d’en faire dans le monde professionnel), le test psychotechnique peut paraitre, à première vue, assez mystérieux. Il s’agit en fait de plusieurs tests d’évaluation : que ce soit les capacités motrices, la vigilance, la concentration ou encore les aptitudes de raisonnement logique, tout est vérifié grâce à des tests informatiques. À la fin de ces tests, il est alors déterminé si le conducteur est apte à repasser son permis de conduire, à respecter le Code de la Route, et s’il n’est plus un danger pour lui ou les autres usagers de la route.

En règle générale, le contrôle médical dure environ 20 minutes, tandis que le test psychotechnique dure environ 1 heure (les tests d’évaluation sont précédés d’un entretien avec un psychologue).

Le cadre et le lieu

Que ce soit pour le contrôle médical comme pour le test psychotechnique, il faut obligatoirement se rendre dans des endroits agréés par la Préfecture. À noter que ces tests, payants, sont à la charge de l’automobiliste (le test psychotechnique coûte environ 120€, par exemple).

Le contrôle médical

Si la suspension ou l’annulation du permis de conduire sont imputables à d’autres infractions que celles relatives à la consommation d’alcool ou de stupéfiants, le contrôle médical se fait chez un simple médecin ayant reçu l’agrément de la Préfecture du lieu de résidence.

Par contre, quand le permis a été suspendu ou annulé à cause d’une consommation d’alcool ou de stupéfiants, l’automobiliste doit s’adresser à la commission médicale départementale. Pour obtenir un rendez-vous, il faut directement s’adresser à la Préfecture, et contrairement au médecin agréé, cette commission se compose, elle, de deux médecins généralistes.

Le test psychotechnique

Si le résultat du contrôle médical est favorable, il faut alors s’adresser et prendre rendez-vous dans un centre de sélection psychotechnique. Encore une fois, seuls les centres agréés par la Préfecture du lieu de résidence sont aptes à délivrer leur avis. Et quand le test psychotechnique est validé, les décisions remontent au siège de la Préfecture, qui informe alors le conducteur qu’il est autorisé à repasser les épreuves théoriques et pratiques de conduite, afin de récupérer son permis.

0/10 (0 vote(s))

Il y a 0 commentaire(s).

   Noter l'article   

Note : 


   Publier un commentaire   






Code de sécurité :  Code de sécurité