Aside

Les premières conclusions de la réforme du permis de conduire.

Accueil > Articles > Les premières conclusions de la réforme du permis de conduire.

Lancée le 13 janvier 2009 et pour une durée de trois ans, la réforme du permis de conduire vise à le moderniser pour le rendre plus accessible pour les jeunes, tout en mettant l’accent sur la sécurité, les jeunes conducteurs étant toujours les principales victimes de la route. Cette réforme voulue par le Président de la République est récemment arrivée à mi-chemin, et il est donc désormais possible d’en dresser un premier bilan.

Des pourcentages de réussite en hausse.

Taux de réussite en augmentation.

L'année 2010 connaît depuis ses débuts une hausse du taux de réussite aux examens du permis de conduire, à la fois au niveau de l'épreuve théorique du code de la route comme au niveau de l’examen pratique de la conduite. Alors que le premier a atteint les 62 % de réussite, le deuxième est passé pour la première fois au-dessus de la barre des 60 % (60.25 % exactement en juillet de cette année, alors qu’il n’était que de 56.6 % en fin d’année 2008). Mais c’est aussi une évolution des examens qui a vu le jour : pour le code de la route, les questions ont peut-être été simplifiées mais elles abordent désormais de nouveaux thèmes plus actuels comme le partage de la route, l’éco-conduite, et le respect des usagers ; et pour l’épreuve de conduite, elle ne repose dorénavant plus sur un relevé d’erreurs mais plutôt sur un bilan des aptitudes du candidat.

Une inscription simplifiée.

Les conditions de l’inscription au permis de conduire ont elles-aussi été modifiées depuis le 1er janvier 2010, pour les rendre plus pratiques. Ainsi,

Une volonté de diminuer les délais.

Toute une série de mesures a également été adoptée pour tenter de raccourcir les délais qui existe parfois pour pouvoir se présenter à l’épreuve de conduite. Depuis le début de la réforme (janvier 2009), le remplacement des inspecteurs partis en retraite est systématique. De plus, ce sont quelques 55 nouveaux postes d’inspecteur qui vont être créés au total : 35 l’ont déjà été, et ces nouveaux inspecteurs occupent leur poste depuis décembre 2009 ; et 20 autres viendront renforcer la profession d’ici le 29 novembre 2010. Enfin, pour répondre à la forte demande, des dates supplémentaires pour les examens ont été aménagées, notamment le samedi matin dans certains départements. (Au total, ce sont 43 000 examens de plus qui ont eu lieu en 2009, et l’année 2010 en compte déjà 29 000 sur les huit premiers mois.)

Une formation toujours plus qualitative.

Pour assurer continuellement une amélioration de la qualité de la formation dispensée aux candidats pour le permis de conduire, la réforme a également prévu la possibilité d’avoir recours à des formations post-permis pour les conducteurs débutants désireux de s’améliorer. En outre, 82 lycées de France testent actuellement la mise en place d’un module de sécurité routière dans l’emploi du temps des étudiants. Si cette expérimentation porte ses fruits, une généralisation progressive sur tous les lycées français pourrait voir le jour. Enfin, une simplification et une modernisation des formalités administratives pour l’obtention du permis de conduire est à l’étude en ce moment-même.

Toujours plus d’aides pour financer le permis de conduire.

Depuis le début de la réforme, trois aides ont été créées ou renforcées pour aider toutes les personnes désirant obtenir le permis.

Une conduite accompagnée plus abordable.

Une conduite accompagnée plus abordable.

Au 1er janvier 2010, c’est aussi la réglementation concernant l’apprentissage anticipé de la conduite qui a été modérée. Toujours accessible à partir de 16 ans, c’est au niveau de l’accompagnateur que certains changements ont eu lieu : ainsi, alors qu’avant il devait avoir plus de 28 ans, posséder un permis B depuis plus de 5 ans, et n’avoir jamais commis d’infractions graves, aujourd’hui la limite d’âge a été supprimée. Il en va de même pour la durée maximale de 3 ans qui était obligatoire avant pour faire les 3000 km : elle n’existe dorénavant plus, afin de permettre aux candidats de pouvoir continuer à améliorer leur conduite auprès de leurs proches, sans limite de temps.

De plus, une nouvelle catégorie de conduite accompagnée a été créée pour tous les candidats majeurs : la conduite supervisée. Après avoir réussi leur code, et suivi au moins 20 heures de conduite, ils peuvent améliorer leurs chances à l’examen en choisissant de parcourir 1000 km de plus en un trimestre. De cette façon, leur plus grande expérience de la route pourra être profitable lors de l'épreuve finale.

0/10 (0 vote(s))

Il y a 0 commentaire(s).

   Noter l'article   

Note : 


   Publier un commentaire   






Code de sécurité :  Code de sécurité