Aside

Améliorer le réseau routier pour réduire les accidents

Accueil > Articles > Améliorer le réseau routier pour réduire les accidents

Pour faire progresser la sécurité routière, outre les leviers d'action régulièrement cités (alcool, drogue, vitesse,…), l'état des routes et de ses équipements est aussi un facteur à considérer. Un consensus semble d'ailleurs récemment se dégager à ce propos.

La sécurité routière dépend aussi de l'état des routes

l'état des routes en cause des accidents.

Les principales sociétés fournissant des équipements routiers sont rassemblées au sein du Syndicat des Équipements de la Route (SER). En octobre 2016, le SER a publié un « livre blanc » sur la sécurité routière : « 10 propositions pour 2017 » (1). Ce rapport préconise des actions concrètes pour mieux prendre en compte les équipements routiers au sein de la politique globale de sécurité routière.

Améliorer et systématiser la collecte des informations

Pour comprendre les causes des accidents de la route, il faut avoir des données statistiques exhaustives. Cependant, les fiches servant à établir ces statistiques ne comportent aucune information sur l'état de la route et des infrastructures. Les enquêtes techniques réalisées suite à un accident de la route devraient être plus détaillées, indépendantes et systématiques.

Planifier l'entretien du réseau routier

Pour remédier à la dégradation des équipements routiers, qui concerne majoritairement les routes communales et départementales, le SER préconise la définition d'un plan national d'entretien. Cela demande au préalable d'avoir un bilan précis de l'état des routes et des équipements. Si l'amélioration de la signalisation est bénéfique pour tous les usagers, elle est cruciale pour les seniors qui ont notamment besoin de plus de visibilité sur les routes.

Une meilleure concertation entre les acteurs de la sécurité routière

Pour prendre en compte les spécificités des conducteurs seniors, le SER propose de créer une commission qui leur serait dédiée au sein du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR). Le SER souhaiterait aussi avoir un représentant au CNSR. La gestion des infrastructures routières et celle de la sécurité routière dépendant de deux ministères différents, un rapprochement entre les deux services concernés serait bénéfique.

Anticiper les mutations technologiques

Enfin, l'avenir de la sécurité routière réside aussi dans les véhicules autonomes et la route du futur, dite de 5ème génération (R5G) ou « intelligente ». Cette R5G doit devenir un projet piloté au niveau gouvernemental afin de fédérer toutes les parties prenantes.

L'inquiétude des Français vis-à-vis de la dégradation du réseau routier

En 2015, un sondage OpinionWay pour le Syndicat des Équipements de la Route (2) avait mis en évidence que le vieillissement des routes et de leurs équipements constituait une source d'inquiétude pour la population.

La dégradation de la route préoccupe les Français

Etat des routes

Selon ce sondage, les principales situations de conduite inquiétant la population (plus de 69 % des personnes interrogées) sont liées à la signalisation ou à l'état des routes : signalétique insuffisante ou absente ; routes étroites, non rénovées ; absence de barrières sur les routes de montagne,…L'état des routes communales s'est dégradé selon 42 % des Français alors que la détérioration leur semble moindre pour les autres routes (départementales, nationales et autoroutes). Enfin, 55 % des personnes interrogées considèrent la visibilité de nuit insuffisante sur les routes (nationales, départementales et communales).

Les moyens financiers remis en cause

Pour 51 % des Français, le budget alloué par les pouvoirs publics à l'amélioration de la signalisation et des dispositifs de sécurité sur les routes est trop faible. Ils considèrent aussi majoritairement que les efforts gouvernementaux pour lutter contre les problèmes liés aux dispositifs de signalisation sont insuffisants. Ils sont enfin plus de 80 % à penser qu'une façon d'améliorer la sécurité sur les routes réside dans des actions au niveau du réseau routier comme la rénovation des routes, l'amélioration de la signalisation, les glissières de sécurité,…

L'opinion publique et les professionnels de l'équipement semblent donc convaincus que des actions concrètes pour améliorer le réseau routier et ses équipements permettront d'augmenter la sécurité des usagers de la route.

10/10 (1 vote(s))

Il y a 0 commentaire(s).

   Noter l'article   

Note : 


   Publier un commentaire   






Code de sécurité :  Code de sécurité